10 erreurs de marque que vous ne pouvez pas vous permettre de faire

GAP, la marque de vêtements, avait décidé de changer la conception du logo du carré bleu classique à un look plus contemporain. Ce qui a suivi a été une vague de réactions brutales. Les clients étaient furieux contre le nouveau logo car il n’avait pas le même attrait que le logo précédent. En regardant les réponses négatives, la marque est revenue à son design d’origine, ce qui leur a coûté beaucoup plus d’argent.

Pour vous assurer que votre marque ne subit pas de telles pertes inutiles, voici dix erreurs de marque que vous NE POUVEZ PAS vous permettre de commettre :

1. Incohérence entre les différents canaux

La condition essentielle pour une image de marque réussie est la cohérence. Au moment où votre marque semble avoir un thème incohérent, elle ne parviendra pas à atteindre son objectif. Cela crée de la confusion pour les clients dans la compréhension de votre offre de marque.

Un thème incohérent affecte la mémoire de votre marque. La raison pour laquelle Ferrari est associée à la vitesse est qu’elle a été cohérente avec son thème. Si vous ne parvenez pas à créer une mémoire de marque forte, il vous sera très difficile d’attirer l’attention des clients sur un marché autrement encombré.

Les clients ont du mal à vous faire confiance lorsque votre marque semble désorganisée. Il sera difficile de gagner du terrain car personne ne veut être associé à une marque non professionnelle, décousue et indigne de confiance.

2. Attachez votre marque aux mauvaises affiliations

Soyez prudent lorsque vous associez votre marque à quelque chose ou à quelqu’un. Avoir des partenaires qui ne sont pas pertinents pour votre marque pourrait se retourner contre vous. Lorsque vous essayez de vous connecter avec force à une autre marque qui a un système de valeurs différent du vôtre, le client vous considère comme peu fiable et incohérent.

Lorsque vous choisissez une affiliation à une marque, assurez-vous de faire vos recherches de base. Voyez comment ces relations promotionnelles croisées profiteront à votre marque, tout en vous assurant que votre marque ne perd pas son essence.

Lorsque Brad Pitt a été choisi comme ambassadeur de la marque Chanel No. 5, la marque a fait l’objet d’une vaste enquête. Les clients ont tourné leur fureur contre l’acteur hollywoodien car la marque a toujours été approuvée par des célébrités féminines. Ce fut une énorme déception, en particulier parmi le public féminin de la marque.

3. Branding sans manuel de marque

Un manuel de marque est un document qui contient des directives, un plan d’action, des livrables, des méthodologies et tout le reste. Tout ce qui fait partie de votre image de marque doit faire partie de votre manuel. Ce document vous aidera à vous assurer que vous êtes sur la bonne voie. Cela aide également à amener les membres de l’équipe sur la même page.

Voici quelques-uns des éléments que votre manuel de marque devrait absolument contenir :

  • Créations de logos
  • Couleurs de la marque
  • slogan
  • Objectifs de la marque
  • Images
  • Positionnement
  • Différenciateurs de marque

4. Mal mettre en œuvre les changements de marque

Si vous pensez que le changement de marque est un pari, vous nagez dans des eaux dangereuses. Un manque de recherche et de compréhension de votre marché actuel peut vous amener à mettre en œuvre des changements de marque qui ne résonnent pas bien avec votre public cible.

Il suffit de 10 secondes pour que les clients se forment la première impression de votre nouveau logo. C’est la bande passante avec laquelle vous devez travailler. Un coup d’œil aux clients suffira à rejeter votre logo s’ils ne le trouvent pas plus attractif que le précédent.

Avant de lancer officiellement les changements de marque, lancez une démo. Prenez un groupe de discussion et écoutez-les. Leurs réactions peuvent mettre en évidence les éléments qui rendent les nouveaux changements moins attrayants.

5. Soyez crétin

De nombreuses entreprises essaient d’économiser de l’argent en ce qui concerne leur image de marque. Oui, vous devez limiter vos frais généraux, mais vous ne pouvez pas vous attendre à réduire les éléments constitutifs de votre marque. Les petites entreprises essaient de limiter les dépenses en espace de bureau sans se rendre compte que c’est la première chose sur laquelle les clients les jugeront.

Si des clients entrent dans votre bureau et sont assis sur une chaise cassée, ils auront de sérieux doutes sur votre marque. Dans un effort pour réduire les coûts, vous venez de perdre un client.

Cela ne se limite pas seulement aux clients, cela s’applique également à vos employés. Si vous n’investissez pas suffisamment dans l’ergonomie de votre lieu de travail, vous avez tendance à avoir une faible valeur de marque au sein de votre organisation elle-même.

De plus, de tels environnements de travail conduisent à 40% d’accidents chez les salariés. Cela signifie de longues périodes d’absence des employés, entraînant une augmentation des coûts, ce qui a également un impact direct sur les budgets de marque.

6. Trop d’attention au produit / service

Les marques essaient souvent trop de se connecter avec les clients en se concentrant sur les produits. C’est une approche à très court terme, qui ne donne presque jamais de résultats souhaitables. Pour rendre votre marque plus durable, impliquez votre public en lui parlant des avantages plutôt que des fonctionnalités.

Faites savoir aux clients comment votre marque peut les aider à répondre à leurs besoins. Cela permet une expérience de marque plus riche pour les clients. Vous pouvez créer du contenu qui aborde les points faibles des clients et donne un aperçu de la manière dont vous pouvez éventuellement aider à résoudre ces problèmes. Le client voit une plus grande utilité dans votre marque.

À mesure que les questions des clients changent, votre présentation doit également changer. Cela vous aide à réduire les taux de désabonnement et à augmenter l’engagement. Pour garder un œil sur le recouvrement des plaintes authentiques, gardez mesurer la satisfaction client. De cette façon, vous pouvez personnaliser votre offre de marque en fonction des problèmes actuels auxquels sont confrontés les clients.

7. Mettez tout dans l’autorépondeur

Ces réponses automatiques hors contexte nuisent à votre marque plus que vous ne pouvez l’imaginer. Le problème, c’est lorsque les marques essaient de déguiser l’automatisation en une activité humaine. De tels actes vous font paraître peu fiable. C’est une des raisons 60% la mise en œuvre de l’automatisation échoue, uniquement parce que les marques basent leurs interactions sur une réponse automatisée.

Les marques se renforcent grâce à un véritable engagement et s’affaiblissent grâce à de mauvaises perceptions. Quoi qu’il en soit, la solution consiste à démarrer une conversation interactive. Votre marque est capable de construire une relation solide et, en même temps, de répondre aux commentaires négatifs. Cela nécessite que la marque soit empathique et ait une intelligence émotionnelle élevée, ce qu’une réponse automatique ne peut pas fournir.

8. Ignorer les signes du vieillissement de la marque

Certaines marques vieillissent comme le vin, tandis que d’autres sont coincées dans une capsule temporelle. Lorsque votre marque est occupée à se souvenir du bon vieux temps, vous avez tendance à oublier votre positionnement actuel. Malheureusement, les propriétaires de marques sont généralement les derniers à se rendre compte que la marque est obsolète.

Pour garder votre marque fraîche et en phase avec la météo d’aujourd’hui, surveillez la marque en recueillant des commentaires. Les informations vous aideront à apporter des changements, qu’il s’agisse de votre gamme de produits, de votre leadership, de votre positionnement ou de votre image.

9. Ne pas comprendre les capacités d’une marque

Personne ne sera plus passionné par votre marque que vous – d’accord. Mais vous devez être réaliste quant aux capacités de votre marque. Un manque de recul pourrait vous amener à faire des déclarations sans tenir compte de la réalité.

Les promesses et les soumissions excessives peuvent avoir un impact sur la survie de votre marque. Lorsque Microsoft a annoncé le lancement de son système d’exploitation Vista, tout le monde était ravi. La société de logiciels avait fait d’énormes revendications, positionnant le système d’exploitation comme le prochain niveau d’innovation.

Malheureusement, une fois lancé, il a commencé à avoir des problèmes de compatibilité, suscitant de vives critiques, ce qui a finalement conduit à la fermeture de toutes les opérations liées à Vista.

10. Prenez des photos au hasard

Les marques essaient souvent de prendre des photos avec désinvolture car elles n’ont pas de relation directe avec les ventes. Bien que cela puisse être vrai, les images sont des éléments très puissants pour créer des perceptions et accroître l’engagement. UN étude montre l’entrée que nous recevons de nos yeux, un organe sensoriel joue un rôle important dans la formation et la rupture de nos perceptions.

Une approche décontractée des graphiques peut conduire à tout ou partie des éléments suivants :

  • Images de mauvaise qualité – Dans un monde de HD, des images de mauvaise qualité vous donneront l’air louche et incompétent.
  • Faible valeur de rappel de la marque – Les images ennuyeuses ne seront pas conservées par les clients. Cela se traduit par de faibles associations de marque.
  • Mauvaise couleur de marque – Chaque couleur a une signification. Si vous êtes une marque de sports extrêmes, au lieu d’utiliser le rouge (représente l’adrénaline), choisissez le vert (représente le calme) – votre marque n’aura pas le même impact.

Finition

Ces erreurs peuvent vraiment nuire à votre marque à partir de là où il n’y a pas de retour en arrière. Apprenez d’eux pour éviter ces erreurs à l’avenir. Comme ils disent « Les erreurs servent à apprendre à ne pas se répéter ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.