4 choses à considérer dans le cycle de vente d’une startup

Le cycle de vente est conçu pour se connecter avec les prospects et les convertir en clients grâce à une série d’étapes planifiées. En tant que startup, vous seriez intéressé par des conseils pour augmenter votre cycle de vente et des moyens efficaces d’améliorer le cycle de vente. Donc, dans cet article, nous nous concentrons sur les quatre principaux éléments à prendre en compte pour le cycle de vente d’une startup. Commençons par le premier et le plus basique :

1. Préparez un contenu convaincant

Vous pouvez avoir beaucoup de prospects et ils peuvent être la plupart des prospects qualifiés, mais si votre contenu n’est pas convaincant et excellent, ils ne croiront pas au produit. Un bon contenu est nécessaire pour créer un sentiment de besoin et de confiance dans l’esprit d’un prospect. Votre contenu doit pouvoir convaincre une personne pourquoi elle a besoin de votre produit et quelles fonctionnalités spéciales il offre. Il doit distinguer votre produit des autres concurrents et être accrocheur. Au cours d’un cycle de vente, le prospect a besoin de la certitude et de la sécurité de ne pas investir son argent dans le mauvais produit. Par conséquent, votre contenu doit être techniquement capable de fournir une description des fonctionnalités de votre produit et bien écrit pour résonner avec le processus de réflexion de votre prospect.

2. Raccourcir le cycle de vente

Les entreprises géantes peuvent se permettre d’avoir un long cycle de vente car elles disposent d’un capital suffisant et donc d’un effet de levier sur la durée. Les grandes entreprises peuvent planifier stratégiquement leur cycle de vente pour qu’il soit long et efficace. Au cours du processus, ils finissent par gagner beaucoup de prospects, mais établissent une bonne relation avec les clients qui se connectent et renforcent la valeur de leur marque. Cela prend énormément de temps et d’argent. Pour un cycle de vente de démarrage, le conseil serait de garder le cycle de vente court et efficace. Le cycle de vente court garantira que vous ne mangez pas trop d’argent et que vous ne perdez pas beaucoup de prospects potentiels au cours du cycle. Mais comment raccourcir le cycle de vente de votre startup ? Comment vous assurer que vos plans ne s’effondrent pas et ne vous aliènent pas vos prospects en raison du cycle de vente rapide ? La réponse nous amène au troisième point, qui est très significatif.

3. Investissez dans les données

A l’ère du digital, les données sont la nouvelle monnaie ! Il existe de nombreuses analyses disponibles sur le marché qui vous permettent de connaître en profondeur vos clients ainsi que les résultats de vos actions appliquées à chaque étape du cycle de vente. Par exemple, vous pouvez en savoir plus sur l’âge, les données démographiques, les goûts et les refus, grâce à la divulgation de contenu et à l’engagement.

Vous pouvez facilement réduire le nombre de personnes indésirables qui ne sont pas qualifiées pour devenir vos prospects potentiels. Cette disqualification vous laissera avec une série de contacts canalisés et travailler dessus serait plus facile et prendrait moins de temps. Supposons que vous ayez appliqué une nouvelle stratégie, vous devriez donc disposer de certains KPI pour mesurer l’efficacité de la stratégie à provoquer la fermeture. En utilisant les données, vous pouvez définir ces KPI et c’est devenu plus facile que jamais de nos jours. Les retours que vous obtenez en investissant dans les données et les analyses valent le coût de l’investissement dans les données. Chaque cycle de vente de démarrage devrait envisager d’utiliser des données à chaque étape d’un cycle de vente complexe !

4. Recherche et analyse

Une question que vous ne devriez pas laisser sans réponse est pourquoi vos prospects ne deviennent pas vos clients. Après avoir soigneusement créé tout le contenu, le travail acharné effectué par les équipes de chaque département, si vous perdez encore des ventes, vous ne devez pas laisser le goulot d’étranglement non identifié. Vous devez donc rechercher et analyser la cause de l’échec de la conversion. Cela inclut, sans s’y limiter, les commentaires des prospects et des clients qui se sont égarés. Recherche approfondie sur la capacité d’achat et la volonté d’acheter des personnes avec lesquelles vous avez travaillé. Peut-être perdez-vous votre temps avec les mauvaises personnes ? Votre stratégie de clôture manque-t-elle de la certitude et de l’assurance dont un acheteur a besoin ? Identifiez à quelle étape du cycle de vente vous avez perdu le plus de clients potentiels et travaillez là-dessus.

Conclusion

En fin de compte, plus de quatre éléments doivent être pris en compte dans le cycle de vente de la startup. Une chose à noter est que les points ci-dessus s’appliquent à toutes les étapes du cycle de vente, de la divulgation à la clôture et à l’examen.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.