7 étapes essentielles pour créer la marque parfaite

La création d’une marque ou d’un nom d’entreprise est un processus complexe qui demande créativité et conscience juridique. Séverine Mas, fondatrice du cabinet d’avocats en propriété intellectuelle (PI) basé à Londres MAS LEGAL, donne un aperçu de la création réussie d’une marque.

Un nom de marque est l’un des atouts les plus précieux d’une entreprise. Selon le Forum économique mondial, l’image de marque d’une entreprise représente 40 % de la valeur de l’entreprise. Créer une marque demande beaucoup de travail, d’investissement, de temps et d’énergie. L’avenir d’une entreprise dépend souvent du choix du bon nom.

Étape 1. Ajoutez une caractéristique distinctive à votre marque

L’environnement juridique dans lequel les marques sont créées a radicalement changé en raison d’Internet. L’enregistrabilité des marques nécessite de comprendre quels signes sont éligibles à la protection des marques.

La tendance pour les nouvelles entreprises est de construire des modèles commerciaux complets basés sur des noms de domaine génériques et, finalement, des noms de marque génériques. Cependant, les marques génériques ne peuvent pas être enregistrées car elles manquent de « caractère distinctif ».

Ce qui constitue un caractère distinctif peut être difficile à identifier pour un non-spécialiste. Il s’agit d’un domaine juridique compliqué qui nécessite l’avis d’un conseil en marques. Vous trouverez ci-dessous des exemples de marques génériques qui ont été enregistrées avec succès.

marques génériques - petites

Étape 2. Comprendre ce qu’est une marque

Les marques sont des droits de propriété intellectuelle accordés par un office de propriété intellectuelle dans un pays ou une zone géographique, comme l’Union européenne. Les marques peuvent prendre différentes formes qui peuvent être représentées graphiquement :

  • une représentation 2D ou 3D d’un produit
  • semelles extérieures pour chaussures
  • une couleur pour la semelle extérieure d’une chaussure
  • un slogan
  • un paquet du produit.

types de marques

Étape 3. Recherchez la disponibilité de votre marque

Les marques peuvent entrer en conflit avec d’autres droits antérieurs lorsque les signes sont identiques ou similaires, même lorsque les produits ou services commercialisés sont identiques ou considérés comme similaires par la jurisprudence. Cette question juridique s’appelle la « liberté d’exploitation ».

Les droits de propriété intellectuelle antérieurs à prendre en considération pour apprécier la liberté d’exploitation de la marque sont classés dans un large éventail :

  • Marques déposées
  • Droits d’auteur (titres de livres, extraits de livres, dessins, peintures, dessins, etc.) dessins enregistrés
  • Modèles déposés
  • Dessins 3D
  • Marques de commerce non enregistrées ou marques de droit commun
  • Sites Internet
  • Noms de domaine (lorsqu’ils sont utilisés).

Les recherches préalables sur les marques doivent toujours vérifier un large éventail de droits de propriété intellectuelle, y compris tous les précédents.

Étape 4. Enregistrement du nom de domaine

L’enregistrement d’un portefeuille de noms de domaine comprenant des domaines de codes de pays clés facilitera grandement la protection de la marque. En fin de compte, cela pourrait aider à réduire les frais juridiques comme la restauration du nom de domaine.

Nous vous recommandons de ne pas autoriser le concepteur du site Web à enregistrer des noms de domaine d’entreprise. Cela pourrait entraîner le blocage de contrats de maintenance coûteux et, à terme, la perte de noms de domaine. Nous avons vu cela dans des cas réels.

Étape 5. Enregistrez le nom de votre entreprise en tant que marque

Même si la loi protège le nom de votre entreprise, il sera plus facile de vous défendre contre un imitateur s’il est enregistré en tant que marque. Ceci est particulièrement utile si vous avez des agents à l’étranger après la résiliation de leurs contrats. Nous avons rencontré des problèmes juridiques impliquant des sites Web créés par un ancien agent à l’étranger, utilisant le nom de l’entreprise.

Étape 6. Enregistrez vos marques à votre nom (ou au nom de votre entreprise)

Ne laissez pas votre franchisé ou votre agent enregistrer vos marques (en particulier à l’étranger) car ils peuvent les enregistrer en leur propre nom. Ce problème juridique se produit fréquemment. Bien qu’il s’agisse d’un cas où la marque entraîne la suppression, si vous enregistrez vous-même les marques, vous éviterez simplement cela et économiserez de l’argent sur les frais et procédures juridiques.

Étape 7. Surveillez votre réputation en ligne

L’utilisation d’outils en ligne spécialisés pour surveiller votre réputation vous aidera à protéger votre image de marque, à surveiller vos canaux de distribution et à traquer les contrefacteurs. La protection de vos marques permettra d’éviter que votre marque n’entre dans le domaine public si tout le monde l’utilise en relation avec un produit (par exemple « Kleenex » pour le papier de soie, « Ipod » pour les lecteurs MP3). De plus, si vous tolérez l’utilisation d’une marque identique ou similaire pendant plus de cinq ans, vous ne pourrez pas intenter d’action contre cette marque à l’avenir.

Nous vous suggérons également de créer des pages « officielles » sur les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter, pour les marques de votre entreprise et les noms de produits.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.