Avez-vous la bonne protection des actionnaires?

La souscription d’une assurance de protection des actionnaires peut protéger une entreprise des pressions financières dans le cas où un actionnaire décède ou tombe trop malade pour poursuivre ses activités.

Sans assurance protection des actionnaires, il n’y a aucune garantie que l’entreprise aura les moyens financiers de racheter les actions sortantes des biens d’un actionnaire ou ayants droit décédé.

actionnaire

Cela devient plus compliqué si un accord d’option croisée est en place entre l’actionnaire restant et les bénéficiaires.

Si les bénéficiaires activent la transaction, cela signifie que les actionnaires restants doivent acheter ces actions.

Et s’ils retirent des capitaux à l’entreprise, cela pourrait sérieusement compromettre l’avenir financier de l’entreprise.

L’alternative est d’essayer de financer l’achat avec vos économies personnelles.

La protection des actionnaires supprime ces contraintes financières en fournissant un paiement forfaitaire sur un plan d’assurance en cas de décès d’un actionnaire.

L’assurance de protection des actionnaires est en fait un terme générique pour une gamme de produits et vous pouvez choisir parmi plusieurs types de polices.

Nous vous donnerons ici un aperçu des différents types d’assurance de protection des actionnaires que vous pourriez obtenir et pour lesquels vous pourriez être le mieux adapté en fonction du type et de la taille de votre entreprise.

Quels types d’assurances de protection des actionnaires existe-t-il ?

Vie d’une autre police d’assurance

Dans une vie d’une autre police, chacun des actionnaires souscrit sa propre police et paie les primes individuellement.

Dans ce scénario, chaque actionnaire trouverait son propre assureur et serait responsable des informations et des paiements liés à sa police.

Chacun d’eux a écrit dans la police qu’en cas de décès, le paiement des primes reviendrait aux actionnaires restants.

Ces fonds seraient ensuite utilisés pour acheter les actions du défunt.

Quelles compagnies sont mieux adaptées à une vie qu’à une autre politique ?

En règle générale, une vie sur une autre police convient mieux à une entreprise qui ne compte que deux actionnaires.

Bien qu’il soit possible d’obtenir une durée de vie d’une autre police avec plus de deux actionnaires, la mise de fonds peut se compliquer avec un plus grand nombre d’actionnaires, ce qui peut entraîner des retards et des interruptions d’activité.

Vie d’un autre contrat et fiscalité

De plus, étant donné que la durée de vie des autres polices appartient à des actionnaires individuels et est payée avec un revenu imposable, elles ne peuvent pas être utilisées pour des allégements fiscaux.

Assurance protection des actionnaires dans une fiducie d’entreprise

L’assurance protection des actionnaires dans une fiducie commerciale fonctionne un peu comme la vie d’autrui, mais peut être plus avantageuse pour les entreprises comptant plus de deux actionnaires.

Cela est dû à la façon dont la fiducie gère le déboursement des fonds en cas de décès.

Avec la protection des actionnaires dans une fiducie d’entreprise, chaque actionnaire achète et assume la responsabilité de sa propre politique (tout comme une vie d’une autre politique).

La différence est que chaque police est ensuite écrite dans une seule fiducie d’entreprise, l’actionnaire restant étant identifié comme le destinataire de tous les paiements.

En cas de décès de l’actionnaire, la fiducie distribuera le paiement également à tous les actionnaires restants.

Ceci étant entendu qu’ils utiliseront les fonds pour acheter les actions de l’actionnaire décédé de leur propriété ou de leurs bénéficiaires.

Quels actifs conviennent à la protection des actionnaires d’une fiducie

Mettre la protection des actionnaires dans une fiducie d’entreprise serait fortement recommandé pour toute entreprise ayant plus de deux actionnaires.

En effet, le rôle de la fiducie est de répartir équitablement les paiements entre chaque actionnaire restant.

Fiscalité et protection des actionnaires dans une fiducie

Bien que les polices soient souscrites dans une fiducie, étant donné que chaque actionnaire paie ses primes de police individuelles par le biais de son revenu imposable, la souscription de la protection des actionnaires dans une fiducie de société ne les qualifie pour aucun allégement fiscal.

Assurance de protection des actionnaires détenue par l’entreprise

La dernière option consiste pour l’entreprise elle-même à prendre des plans sur chacun des actionnaires.

Dans ce scénario, l’entreprise est propriétaire des polices et paiera les primes.

L’actionnaire sera les bénéficiaires désignés et les personnes couvertes par le régime.

En tant que titulaire de la police, la société recevra tous les paiements de la police et utilisera les fonds pour racheter les actions sortantes.

Chaque actionnaire sera individuellement couvert par une vie d’un autre plan.

Il est également conseillé de conclure un accord d’option croisée entre la société et les actionnaires ou leurs ayants droit, qui stipule que les fonds seront utilisés pour racheter les actions en cas de décès.

Plusieurs critères doivent également être remplis en vertu de la Loi sur les sociétés de 2006 avant que le rachat puisse avoir lieu.

Par exemple, les statuts ne peuvent empêcher la vente des actions à la société et les fonds doivent être utilisés pour racheter les actions avant toute utilisation de capital supplémentaire.

Cependant, la mise en place d’une protection des actionnaires et d’un accord d’option croisée facilitera grandement le processus.

Quel type de société convient à une politique de protection des actionnaires en propre ?

En règle générale, toute entreprise, quel que soit le nombre d’actionnaires, peut convenir à une politique d’actionnariat d’entreprise.

En effet, la police elle-même appartient à l’entreprise et le paiement est également versé à l’entreprise.

Cela a supprimé toute complication dans la distribution des fonds entre plusieurs parties.

Une politique de protection des actionnaires détenue par l’entreprise est fiscalement efficace

Par rapport aux actionnaires qui souscrivent et paient leurs propres politiques sur le revenu imposable, oui, une politique de protection des actionnaires détenue par une société peut être plus efficace sur le plan fiscal.

La police ne sera pas soumise à l’allégement de l’impôt sur les sociétés sur les primes, mais comme les polices appartiennent à la société, elles ne sont pas considérées comme un avantage en nature, de sorte que les actionnaires individuels ne paieront pas sur leur police, bien qu’ils soient couverts.

Et comme tout paiement est utilisé pour des investissements en actions (rachats d’actions) plutôt que pour des transactions courantes, il ne sera soumis à aucun impôt sur les sociétés.

De quoi avez-vous besoin pour mettre en place une politique de protection des actionnaires ?

Quel que soit le type de police de protection des actionnaires dans laquelle vous décidez d’investir, le processus d’obtention de la police sera le même.

Vous devrez également soumettre le même type d’informations dans le cadre du processus de candidature.

Comme toute autre police d’assurance-vie, les informations dont vous aurez besoin comprendront :

  • L’âge du demandeur
  • Détails de leur style de vie actuel (comme s’ils fument, combien ils boivent, etc.)
  • Détails de tout état de santé préexistant
  • Le niveau de couverture dont vous avez besoin (cela sera basé sur le coût de paiement des actions)

La réponse de chaque actionnaire à ces questions déterminera le montant des primes qu’il paiera.

Il est très important de comprendre que si des informations sur la politique sont incorrectes, cela pourrait affecter votre paiement, alors assurez-vous que chaque détail est exact.

Si quelque chose change dans la vie d’un actionnaire, assurez-vous que la politique est mise à jour de manière appropriée.

Bilan de votre assurance protection des actionnaires

Il est toujours conseillé de souscrire à la protection des actionnaires dès le démarrage de l’entreprise.

Pour commencer, ce sera moins cher.

Comme l’assurance a été souscrite lorsque les actionnaires sont plus jeunes (et théoriquement moins sujets à des problèmes de santé préexistants), les primes seront plus faibles.

Cela signifie également qu’à mesure que les actionnaires atteignent un âge où certains problèmes de santé deviennent plus courants, ils élaborent une politique et ont économisé une somme d’argent importante.

Si vous ne souscrivez une assurance protection des actionnaires qu’à une date ultérieure, cela vous coûtera plus cher en raison de facteurs personnels.

Mais l’autre chose à considérer lorsqu’il s’agit de la durée de l’assurance de protection des actionnaires, c’est la façon dont la valeur des actions augmentera avec le temps.

Bien que le niveau de couverture que vous avez au début puisse être suffisant pour couvrir l’entreprise au cours des premières années, si ces actions deviennent plus précieuses au fil du temps, vous n’aurez peut-être pas une couverture suffisante au moment de déposer une réclamation.

Par conséquent, il est important de revoir périodiquement la protection des actionnaires en fonction de tout changement commercial afin de s’assurer que vous disposez du bon niveau de protection des actionnaires.

Préparez-vous au pire avec la bonne protection des actionnaires

L’assurance protection des actionnaires, comme toute assurance-vie, est un investissement dans l’avenir que vous espérez ne jamais avoir à utiliser.

Mais il est primordial de penser à l’avenir de l’entreprise et des salariés dont vous avez la charge.

Même dans le pire des cas, vous devez vous assurer qu’ils sont pris en charge et que leur avenir est protégé.

En enquêtant et en investissant dans le bon type et le bon niveau de protection des actionnaires, vous pouvez protéger l’entreprise et assurer son avenir financier si le pire devait arriver.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.