Comment vaincre sa peur de vendre

En affaires, comme dans la vie, cela vaut parfois la peine de sortir de sa zone de confort et d’affronter ses peurs – vous pourriez être surpris de ce que vous pouvez accomplir ! Nous ne parlons pas ici de saut à l’élastique ou de parachutisme, mais le sentiment d’euphorie lorsque vous surmontez ces peurs peut être comparatif. Bien sûr, pour réussir en affaires, vous devrez surmonter toute aversion pour la vente, une peur que beaucoup partagent.

Alors, comment faites-vous? La réponse pourrait être de ressentir de la peur et de le faire quand même ! Vous serez content de l’avoir fait, et voici comment…

La peur de vendre peut être un problème complexe et peut consister en plusieurs préoccupations que vous trouvez difficiles à résoudre. Il est donc utile de les décomposer en éléments distincts, ce qui permet de les battre plus facilement, un par un. Voici donc quelques craintes courantes associées à la vente et des moyens simples de les expédier dans un emballage !

  1. Il en faut de toutes sortes

De nombreux entrepreneurs potentiels peuvent hésiter à vendre parce qu’ils craignent de ne pas être assez sûrs : « Je ne suis tout simplement pas du genre à vendre », disent-ils. Cependant, la vérité est que la super-confiance n’est pas essentielle – il en faut de toutes sortes et vous pouvez travailler à votre guise. Si la peur de faire face à une salle remplie de prospects pour faire une présentation ne change pas, ne désespérez pas. Certains des vendeurs les plus performants utilisent désormais les médias sociaux pour augmenter leurs ventes et créer des entreprises mondiales en plein essor. Il est révolu le temps du porte-à-porte pour vendre vos marchandises, lorsque vous pouvez atteindre les quatre coins du monde en un clic. Maîtrisez ce médium et le ciel est la limite pour vos ventes. Cependant, dans les occasions où le réseautage en face à face peut être utile, un manque de confiance perçu peut être surmonté. La vérité est que la confiance peut être apprise, ou même peinte jusqu’à ce que la vraie chose entre en jeu – c’est juste une question de faire semblant jusqu’à ce que vous y arriviez ! Il existe de nombreuses façons d’augmenter votre confiance, comme vous habiller pour réussir et vous assurer de sourire, mais peut-être que la plus puissante est de pratiquer, pratiquer et pratiquer encore – quand vous savez vraiment ce que vous faites, vous respirez la confiance en vous.

  1. Aimez vos produits!

La peur de vendre peut également être enracinée dans la peur de l’échec, alors assurez-vous de faire tout ce que vous pouvez pour éviter que cela ne se produise – choisissez de bons produits à vendre qui peuvent vous passionner. Si vous croyez vraiment en ce que vous vendez, ça se voit, et l’enthousiasme est contagieux, comment pouvez-vous échouer quand vous offrez une si belle opportunité ?! Un argumentaire de vente insouciant a peu de chances de gagner des fans – si vous ne croyez pas en ce que vous vendez, pourquoi quelqu’un d’autre devrait-il le faire ? Donc, pour être sûr de réussir, utilisez autant de vos produits que possible, afin de pouvoir partager votre expérience personnelle sur leur qualité. Rien de tel que le bouche à oreille pour gagner les cœurs et les esprits. Peut-être lié à la peur de l’échec, il y a la peur de paraître idiot, d’être capturé par des questions de clients auxquelles vous ne pouvez tout simplement pas répondre. Il est donc inestimable d’avoir une expérience directe de l’utilisation de vos produits avant de les commercialiser : être informé vous insufflera non seulement un sentiment de confiance en vous, mais inspirera confiance aux autres.

  1. Ne t’attarde pas sur la défaite

Une autre peur courante associée à la vente est la peur du rejet. Personne n’aime être « rejeté », mais la différence ici est d’apprendre à ne pas accepter un « non » d’un client comme un rejet personnel, uniquement comme une objection, simplement un détour qui aide à aiguiser ses compétences pour l’avenir. . Plus facile à dire qu’à faire, vous pensez peut-être, mais apprendre à gérer les objections peut être simple si vous persistez. Si votre premier contact avec quelqu’un se termine par un « non » ou même un « peut-être », ne le laissez pas là : suivez toujours, n’abandonnez jamais. Assurez-vous de terminer chaque réunion que vous avez en planifiant une autre conversation. Après tout, « non » peut simplement signifier « pas maintenant » et les circonstances changent souvent. De nombreuses statistiques populaires sont citées sur la façon dont la plupart des ventes se terminent entre le cinquième et le douzième contact avec un client, mais quel que soit le chiffre réel, il est indéniable que la persévérance est payante. L’astuce consiste simplement à rester positif et à ne pas s’attarder sur la défaite. Attendez-vous toujours au meilleur résultat et visualisez le succès – c’est incroyable à quel point cela peut être efficace.

  1. La formation est essentielle

Si votre peur de vendre découle de la crainte que vous ne le fassiez peut-être pas correctement, la formation est essentielle. Vous n’avez pas à être comme ces hommes qui refusent obstinément de lire le manuel ou de demander des directions, pensant qu’ils savent tout. Pour vraiment bannir vos peurs, obtenez toute la formation que vous pouvez. Avec un peu d’initiative, vous pourriez apprendre à exceller dans la vente. Alors pourquoi ne pas envisager de suivre des cours de courte durée pour améliorer vos compétences et vraiment vous en sortir ? Ceux-ci peuvent non seulement vous aider dans votre entreprise, mais dans la vie dans son ensemble. Par exemple, apprendre à poser les bonnes questions, développer des compétences d’écoute efficaces et conclure une vente pourrait vraiment vous mettre sur la voie du succès. Les cours en ligne courts, tels que ceux proposés par les experts de LEO Coreline, sont particulièrement bien adaptés à votre calendrier de vente chargé. Pourquoi ne pas envisager des options innovantes, pour avoir une longueur d’avance sur les autres, comme des cours axés sur la Programmation Neurolinguistique (PNL) et l’importance d’utiliser l’intelligence émotionnelle ? Vous pourriez être surpris de leur efficacité.

  1. Changez de point de vue

Si tout le reste échoue et que vous craignez toujours l’idée même de « vendre » et de paraître « arrogant », vous devrez peut-être changer de perspective. Regarder ce que vous faites ressemble plus au partage d’informations utiles qu’à la vente forcée brosse un tout nouveau tableau. Il s’agit d’être authentique : oubliez le cliché du faux vendeur, dites simplement la vérité ! Apprenez à partager votre histoire sur la façon dont les produits que vous proposez vous ont aidé. Qui ne serait pas conquis par votre sincère honnêteté et vos efforts ? Cette approche peut être particulièrement utile si vous hésitez à parler à vos amis et à votre famille de peur d’être impopulaire. Ainsi, si vous croyez en vos produits et en l’opportunité que vous offrez, pourquoi ne voudriez-vous pas l’offrir à vos proches ? Après tout, si cela contribue à améliorer leur vie, ce sont sûrement les premières personnes dont vous voulez vous rapprocher !

Ainsi, avec un peu de fraîcheur, la vente ne doit pas du tout faire peur. En fait, avec un peu de persévérance, une formation sensée et une volonté de réussir, vous pouvez même apprendre à l’aimer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.