Inscription – Ça n’a pas à faire peur

Le programme d’auto-inscription du gouvernement britannique a été introduit en 2012, mais ne visait initialement que les grandes entreprises. Cependant, il commence maintenant à affecter également les petites entreprises, toutes les entreprises britanniques devant être conformes d’ici 2017.

Toute entreprise comptant au moins un salarié est tenue d’inscrire son personnel à un régime de retraite auto-assuré et de verser des cotisations à cet effet. Au départ, il doit constituer un minimum de 2 % du revenu annuel du salarié ; 1% de l’employeur, 0,8% de l’employé et 0,2% de l’allégement fiscal du gouvernement. Cela signifie évidemment qu’au lieu d’adhérer à un régime de retraite, les employés sont automatiquement inscrits et doivent donc renoncer s’ils ne souhaitent pas y participer. Ainsi, en tant que propriétaire d’une petite entreprise, la responsabilité vous incombe désormais.

Alors que les annonces d’inscription automatique bénéficient d’une couverture médiatique décente, certains propriétaires d’entreprise ne savent tout simplement pas par où commencer. Assurez-vous de planifier à l’avance, de budgétiser et de rester conforme ne doit pas être effrayant.

Ce dont tu auras besoin

Pour commencer, voici quelques éléments dont vous aurez besoin avant de commencer le processus d’inscription automatique.

  1. Votre numéro de référence PAYE (disponible sur les lettres qui vous sont envoyées par le régulateur des pensions).
  2. Votre code lettre à 10 chiffres (disponible sur les lettres qui vous sont envoyées par l’organisme de réglementation des retraites).
  3. Âge et revenus approximatifs de tout le personnel (disponibles en interne).

Ce sont les détails nécessaires pour compléter l’ensemble du processus d’auto-inscription et commencer la déclaration de conformité. Mais ce n’est pas tout.

À quoi d’autre devez-vous penser

Qui sera votre interlocuteur principal ?

Il s’agit de la personne au sein de votre entreprise qui sera responsable de l’application du nouveau régime de retraite et de la personne qui veillera à ce que toutes les responsabilités légales soient remplies. Tous les documents et contacts passeront par cette personne. Il s’agit d’une décision importante qui doit être prise suffisamment tôt dans le processus.

Quelle est votre date de mise en scène ?

Cela signifie simplement la date à laquelle la nouvelle loi s’applique à votre entreprise. Cela sera basé sur la taille de votre plus grand système « Pay As You Earn » (PAYE) et les entreprises avec des systèmes PAYE partagés par plusieurs employeurs auront les mêmes données de mise en scène dans la plupart des cas. Pour trouver votre date de mise en place, rendez-vous sur thepensionregulator.gov.uk et entrez votre numéro de référence PAYE. Si vous ne payez pas les employés via un système PAYE, votre date de début sera le 1St avril 2017.

De qui êtes-vous exactement responsable ?

Les personnes qui devront être automatiquement inscrites sont appelées « employeurs admissibles ». Les titulaires d’emploi éligibles sont des personnes âgées de 22 ans à l’âge légal de la retraite, qui exercent normalement leur fonction au Royaume-Uni et qui gagnent 10 000 £ par an ou plus.

Communiquez ces changements de pension à vos employés

Les employeurs doivent aviser tous les employés, par écrit, en expliquant comment ils seront touchés par les changements. Chaque lettre doit être spécifique à l’individu et livrée au bon moment (maintenant et s’il changera de catégorie d’emploi à l’avenir), avec toutes les informations correctes. Des modèles de lettre avec tout le nécessaire pour informer les employés sont disponibles sur le site Web du régulateur des pensions.

Enregistrement auprès de l’organisme de réglementation des pensions – et tenue de registres !

Vous êtes tenu d’informer l’organisme de réglementation des pensions de la manière dont vous avez rempli votre rôle d’employeur en vertu de ces nouvelles réglementations et de conserver les dossiers de chaque employé, leur statut au sein du régime et le paiement des cotisations. Vous devez déclarer votre conformité au plus tard cinq mois à compter de la date de mise en place, et cela se fait via un formulaire en ligne qui décrit comment vous remplissez vos obligations légales.

Aussi tentant que les entreprises puissent être d’ignorer l’inscription automatique dans l’espoir qu’elle disparaisse, cela peut vous mettre dans l’eau chaude. Les propriétaires d’entreprise qui ne se conforment pas peuvent être punis d’amendes, et le non-respect de ces sanctions entraînera des poursuites judiciaires, il est donc vraiment préférable de s’organiser et de se préparer à l’inévitable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.