La perte de votre permis de conduire pourrait-elle également vous faire perdre votre entreprise ?

Si vous faites face à une condamnation pour conduite en état d’ébriété ou pour une autre des infractions de conduite les plus graves, vous ferez presque certainement face à une interdiction également. Ou allez-vous le faire?

Ce n’est en fait pas gagné d’avance, car les conseils juridiques d’équipes comme Kenway Miller Solicitors peuvent offrir de solides défenses contre les accusations et, dans de nombreux cas, réduire les sanctions ou aider leurs clients à conserver leur permis de conduire et à éviter complètement les interdictions.

interdiction de permis de conduireLe fait est que pour condamner quelqu’un pour un crime, il existe des seuils juridiques stricts que l’affaire doit respecter. Il existe également de bons arguments en faveur de certaines peines qui sont excessivement préjudiciables aux moyens de subsistance et au bien-être de l’accusé. Par conséquent, vous ne pouvez pas faire face à une interdiction de conduire si vous êtes en mesure de démontrer des difficultés exceptionnelles.

Commençons depuis le début

Si vous avez été surpris en excès de vitesse ou au volant en état d’ébriété, ou si vous avez plusieurs délits mineurs derrière vous et que vous êtes sur le point d’aller en justice, vous envisagerez de plaider non coupable pour mettre un terme à tout, surtout si votre entreprise dépend de vous. . Ce n’est pas une sage décision si la police fait pression pour une condamnation, car cela signifie qu’elle est très confiante dans son dossier contre vous. Ils ont des preuves claires, sous la forme d’échantillons, de séquences, de déclarations de témoins et de leurs propres observations, il est donc peu probable que vous battiez le coup.

Que pouvez-vous faire?

On pourrait faire valoir que les résultats des tests ne sont pas fiables, mais ce n’est pas probable de nos jours. Il y a aussi la défense, dans le cas de la conduite en état d’ébriété, que vous avez un reflux acide, ce qui peut conduire à une lecture faussement élevée de l’alcootest. Vous pourriez également prétendre avoir été battu, mais ici, vous aurez besoin de preuves solides. Si votre équipe juridique peut trouver des preuves que la police ne suit pas la bonne procédure, vous avez peut-être de meilleures chances, mais cela peut être difficile à prouver.

Cela peut en fait être pire pour vous si vous plaidez non coupable sans motif valable, car le tribunal peut vous considérer comme imprudent, impénitent et irrespectueux de la loi. Cela peut entraîner une punition plus sévère que si vous leviez la main. Plaider non coupable seulement si vous avez une défense solide.

Faut-il plaider coupable ?

Dans de nombreux cas, oui, vous devriez. Si vous reconnaissez votre faute, les tribunaux vous regarderont plus favorablement et c’est dans ce scénario qu’interviennent des avocats expérimentés. Ils n’essaieront pas de battre l’affaire, ils accepteront que vous vous trompiez et ensuite ils essaieront de réduire votre peine, surtout si vous êtes susceptible d’obtenir une interdiction de conduire.

Difficulté exceptionnelle

L’argument habituel en faveur de la clémence est basé sur les difficultés exceptionnelles qu’une interdiction vous causerait. Vos avocats prouveront au tribunal que même si vous accélérez et méritez une interdiction, cette interdiction pourrait vous coûter votre travail, votre entreprise et peut-être même votre maison. Si vous avez du mal à vous remettre de ces difficultés, la peine peut être considérée comme excessive. Si, en conservant votre permis de conduire, vous pouvez conserver votre entreprise, vos employés et votre domicile familial, le tribunal peut décider de n’imposer qu’une amende ou une interdiction beaucoup plus courte. C’est un bon résultat, alors assurez-vous d’apprendre de l’expérience.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *