Les secrets du leadership caritatif moderne

Rien ne fait un grand leader ou une équipe de direction. C’est une combinaison de compétences, de connaissances, d’expérience et de ténacité qui peut faire d’un leader un excellent leader.

Dans le secteur à but non lucratif, c’est encore plus vrai. Un leader caritatif doit être tous ces attributs de leadership et plus encore.

leadership caritatifDécisivité

Caractéristique cruciale chez tout leader, le leadership caritatif doit être capable de prendre des décisions difficiles rapidement et de manière satisfaisante. Les organismes de bienfaisance, par nécessité, gèrent financièrement un petit navire, de sorte que toute décision doit être judicieuse et bien réfléchie.

Le meilleur leadership s’assure également qu’il tient compte des opinions des autres et des faits et statistiques qui peuvent être pertinents pour la prise de décision.

Structure

Tout organisme de bienfaisance a besoin d’une structure claire et concise. Cela permet aux bénévoles, au personnel et à la direction de faire leur travail de manière efficace et efficiente. Les organismes de bienfaisance qui ont des rôles clairs à tous les niveaux de gestion ont souvent des taux de réussite parmi les plus élevés.

Étant donné que les organismes de bienfaisance sont composés de personnes de divers horizons – experts, collecteurs de fonds locaux, membres du conseil d’administration et administrateurs – chacun doit connaître son rôle et sa fonction au sein de l’organisation.

Construire une équipe de rêve

Tout dirigeant d’organisation sait que vous n’êtes aussi fort que les personnes qui travaillent pour vous. De nombreux organismes de bienfaisance prospèrent grâce à la croissance et au développement de leur équipe. Le talent est la clé, mais une détermination obstinée fait également partie intégrante de la constitution d’une équipe performante.

De nombreux dirigeants d’organismes de bienfaisance abandonnent les méthodes de recrutement traditionnelles pour embaucher en fonction de la personnalité et du talent plutôt que des qualifications. Cela peut être un excellent moyen d’ouvrir un processus d’embauche pour s’assurer qu’une organisation trouve les meilleurs esprits, quel que soit leur parcours.

Réseau et collaboration

Pour qu’une organisation prospère, une collaboration dans tous les domaines de l’entité est nécessaire. Cela est particulièrement vrai avec les organisations caritatives. De nombreux dirigeants de haut niveau s’assurent qu’il existe de nombreuses opportunités dans toutes les sections de leur organisme de bienfaisance pour s’engager et promouvoir l’innovation.

Cela peut inclure l’organisation de réunions régulières entre les dirigeants de l’organisme de bienfaisance, jusqu’aux membres de l’équipe de base. Le travail caritatif prospère et innove lorsque tous les membres de l’équipe collaborent et contribuent.

Technologie

La technologie évolue, se développe et s’améliore chaque jour en 2021. Aucune organisation ne peut prospérer sans tirer le meilleur parti de la technologie à sa disposition, tant dans les opérations pratiques qu’administratives.

De nombreux leaders technologiques se concentrent sur la technologie comme voie de l’avenir. Un excellent exemple en est Tej Kholi, directeur du Tej Kohli Cornea Institute, qui utilise les dernières technologies dans son objectif ambitieux d’éradiquer la cécité cornéenne évitable.

Des médias sociaux

Les médias sociaux sont un outil puissant pour tout organisme de bienfaisance. Certains des meilleurs organismes de bienfaisance ont vu le potentiel et ont adopté de nombreuses plateformes de médias sociaux différentes. Pour les plateformes de leadership caritatif comme Twitter, Instagram et Facebook, ils peuvent être un excellent moyen de montrer un visage humain aux donateurs potentiels et de diffuser le message.

Les médias sociaux ont également une portée incroyable, permettant aux organismes de bienfaisance d’informer le public sur leurs efforts et d’encourager les dons et les efforts de collecte de fonds.

Un focus sur la santé mentale

Diriger un organisme de bienfaisance est un travail à haute pression. Des leaders caritatifs tels que Boris Pomroy, PDG de Mentor, se sont concentrés sur la protection et la promotion du bien-être mental au travail. Cela inclut de prendre du temps pour soi tout au long de la journée et de prendre conscience de soi et de prendre soin de soi.

Se souvenir que nous ne sommes qu’humains et que nous pouvons faire des erreurs et avoir de mauvais jours est une chose universelle. De plus en plus, le leadership caritatif reconnaît la nécessité de protéger la santé mentale à tous les niveaux d’une organisation.

Inspirer

Pour qu’un organisme de bienfaisance réussisse, il doit inspirer et motiver. Des donateurs au personnel en passant par les bénévoles, un organisme de bienfaisance dépend de la passion des personnes qui y contribuent. Un bon leadership caritatif consiste à donner l’exemple pour inspirer les autres. Certains dirigeants d’organismes de bienfaisance s’engagent activement dans des collectes de fonds telles que des courses caritatives pour inspirer ceux qui les entourent et montrer l’exemple.

Avoir des objectifs clairs est une autre façon dont le leadership caritatif peut inspirer ceux qui les entourent. Un message et un objectif clairs aident les donateurs potentiels à voir le potentiel d’un organisme de bienfaisance, qu’il s’agisse d’éradiquer la faim dans le monde ou de guérir le cancer. Bon nombre des organismes de bienfaisance les plus efficaces ont des objectifs solides avec des méthodes claires pour atteindre ces objectifs.

Montrez votre appréciation

Montrer son appréciation aux donateurs et aux collecteurs de fonds est essentiel pour assurer l’engagement. Tout bon dirigeant d’organisme de bienfaisance sait qu’un donateur est plus que l’argent qu’il peut apporter à un organisme de bienfaisance. C’est pourquoi de nombreux grands organismes de bienfaisance assurent une communication post-don abondante avec les donateurs et les collecteurs de fonds pour s’assurer qu’ils se sentent valorisés.

De nombreux donateurs aiment voir comment et où leurs dons sont utilisés et cela peut être un excellent outil pour inspirer d’autres dons et contributions. Par exemple, de nombreux organismes de bienfaisance de conservation de la faune ont la possibilité d’adopter un animal spécifique. Le donateur reçoit ensuite des mises à jour et des photos pour montrer comment est son animal adopté, lui permettant de se sentir vraiment partie prenante du processus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.