Payer des frais juridiques ne doit pas faire sauter la banque

Qu’une entreprise soit en démarrage ou qu’elle ait déjà démarré, des conseils juridiques seront nécessaires à un moment donné. Mais comme la gestion d’une entreprise est déjà une activité coûteuse, le coût d’accès à des conseils juridiques de qualité peut représenter un énorme fardeau financier.

En conséquence, de nombreuses PME ont souvent peur de demander l’aide d’un avocat professionnel. Les dernières recherches du Legal Services Board ayant révélé que la moitié des petites entreprises n’ont recours à un avocat qu’en dernier recours en raison des frais encourus. Stephen Attree, associé directeur de MLP Law, examine l’importance d’utiliser des services de qualité et comment les entreprises peuvent accéder à des conseils juridiques avec un budget limité.

Au cours du cycle de vie d’une entreprise, des problèmes juridiques surviennent – il y a peut-être eu une rupture de contrat par un client ou un employé mécontent réclame un licenciement abusif. Lorsqu’il s’agit de traiter des problèmes juridiques comme celui-ci, les petites entreprises s’inquiètent généralement des frais liés à la recherche de conseils d’experts.

Cette crainte peut forcer certains à adopter des méthodes de bricolage pour tenter de résoudre leur situation juridique, plutôt que de choisir d’engager un professionnel. Cependant, il s’agit d’une voie risquée à emprunter et le plus souvent, cela entraînera une escalade du problème, coûtant parfois encore plus cher à résoudre que si un avocat avait été initialement nommé.

La croissance du marché non réglementé

Dans certains cas, les entreprises peuvent reconnaître la nécessité de consulter un avocat lorsqu’un problème survient. Mais lorsque les fonds sont restrictifs, cela doit être à un coût qui leur convient et ne fera pas sauter la banque. En conséquence, les entreprises trouvent et accèdent aux services de nouvelles façons et il existe désormais un marché non réglementé en pleine croissance.

De nouveaux types d’organisations émergent et offrent une gamme de services professionnels aux entreprises, y compris les ressources humaines, la comptabilité et les conseils juridiques, souvent à un prix inférieur à celui de la plupart des cabinets d’avocats enregistrés. Ces entreprises ne sont pas réglementées et ne peuvent fournir que des activités dites « non confidentielles ». Cela comprend la rédaction de testaments, la plupart du droit du travail et la fourniture de conseils juridiques généraux.

Les dangers de l’utilisation de services non réglementés

Le problème avec l’utilisation de telles organisations réside dans le fait que ces sociétés non légales peuvent fonctionner sans aucune formation ou qualification formelle. Il n’y a donc aucune garantie que les services qu’ils fournissent sont de grande qualité ou sont réellement exacts.

Par exemple, lorsque ces cabinets fournissent des conseils juridiques, ils sont souvent calqués sur un modèle boursier qui n’a pas nécessairement de relation avec le client payeur. Pire encore, ces informations peuvent être obsolètes, notamment lorsqu’il s’agit de domaines tels que la vente à distance, la réglementation de la consommation et le commerce électronique, qui sont tous régulièrement mis à jour et modifiés.

L’assurance qualité ne peut être garantie que par un cabinet d’avocats professionnel. Ces sociétés sont soumises à des réglementations formelles établies par l’un des huit régulateurs juridiques – selon le domaine du droit dans lequel le cabinet opère – et peuvent fournir des services clés appelés « activités juridiques confidentielles ». Ces activités comprennent l’exercice du droit de comparaître devant un tribunal, la prestation de serments, la conduite de litiges et la préparation de certains documents de transfert. Ces services ne peuvent pas être fournis par des sociétés non juridiques, donc si une entreprise doit poursuivre un client en justice pour une facture impayée ou cherche à vendre ses locaux commerciaux, elle devra demander conseil à un avocat spécialisé ayant une expérience dans ce domaine. .spécifique.

Répartir le coût des conseils juridiques de qualité

L’accès à des services juridiques de qualité et abordables est essentiel à la croissance des petites entreprises, et obtenir les bons conseils au bon moment peut faire économiser de l’argent aux entreprises à long terme. La clé est d’avoir une forme de protection constante afin que si des problèmes surviennent de manière inattendue, ils puissent être résolus rapidement et efficacement.

Cela n’a pas besoin d’être coûteux – un certain nombre de cabinets d’avocats offrent maintenant leurs services sur une base fixe. Les entreprises peuvent payer un tarif forfaitaire chaque mois au lieu d’avoir à payer des coûts élevés à l’avance et recevront un soutien sur une base continue. Adaptés aux besoins spécifiques de l’entreprise, ils se verront attribuer un certain nombre d’heures par mois à consacrer à des services tels que le droit du travail, les ressources humaines, le règlement des différends, la propriété commerciale et le droit commercial général.

Les forfaits de fidélité aident à répartir le coût des services juridiques afin que les entreprises n’aient pas à accumuler d’énormes commissions en une seule fois. Cela leur donne également la tranquillité d’esprit qu’ils sont entièrement protégés en cas de problème juridique. On dit souvent qu’il vaut mieux prévenir que guérir, par conséquent, en ayant des mesures en place dès le début, les problèmes sont moins susceptibles d’être financièrement préjudiciables.

Les entreprises ne devraient pas se sentir limitées à la qualité des conseils juridiques auxquels elles peuvent accéder par crainte d’engager des frais élevés. Être obligé de prendre des raccourcis peut finir par créer un problème plus important et plus coûteux, il est donc important que les entreprises sachent quelles options s’offrent à elles. Libérer les entreprises pour faire des affaires profite à tout le monde, et le coût des frais juridiques ne devrait pas être un obstacle.


Pour plus d’informations, visitez www.mlplaw.co.uk

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.