Posséder des voitures de sociétés de leasing : laquelle est la meilleure pour une petite entreprise ?

Les voitures de société sont souvent essentielles aux opérations commerciales des organisations de toutes tailles. Des petites entreprises aux multinationales, les véhicules d’entreprise sont un atout précieux pour faciliter la mobilité des employés et sont souvent considérés comme un avantage pour les employés de se sentir plus valorisés dans leur rôle.

La question demeure : est-ce que la possession ou la location de voitures de société est plus viable commercialement et pratique pour les petites entreprises ? Cette question clé est examinée ci-dessous.

propres voitures de sociétéImplications financières

La différence évidente mais fondamentale entre la possession et la location d’un véhicule de société est la propriété de l’actif corporel. Que vous achetiez une voiture de société au comptant ou remboursiez les mensualités du prêt, vous maîtrisez immédiatement l’investissement financier. Pour une petite entreprise ou un entrepreneur n’ayant besoin que d’un seul véhicule, l’achat pur et simple d’un véhicule est une option intelligente pour la durabilité future, car l’investissement initial peut être liquidé si le besoin s’en fait sentir. Dans une telle circonstance, l’achat d’une voiture d’occasion est une option plus appropriée car la valeur d’une voiture neuve se dépréciera plus rapidement que celle d’un véhicule d’occasion. Par exemple, une Audi A3 d’occasion coûtera près de la moitié du prix d’un modèle neuf, et vous conserverez un pourcentage plus important de cet investissement en cas de vente.

D’autre part, le crédit-bail impliquerait des coûts initiaux inférieurs et des risques moindres en termes d’investissement financier. Sans dépréciation de valeur, une voiture louée est plus simplement un coût d’exploitation disponible, le risque financier étant supporté par une autre partie. La location de véhicules peut être une méthode beaucoup moins chère pour les grandes entreprises qui ont besoin de grandes flottes et peuvent donc obtenir des remises plus élevées par véhicule. Cependant, pour les petites entreprises, une location de voiture peut être un gaspillage d’argent si l’entreprise n’est pas rentable. De plus, une location de voiture est généralement à durée déterminée, de sorte qu’une entreprise peut être tenue de payer les frais de location, même si elle n’est pas utilisée.

Les implications pratiques

Posséder une voiture de société, ou une flotte de voitures de société, s’accompagne de la complication supplémentaire d’être responsable de l’entretien et des réparations. Cela peut laisser une entreprise vulnérable à des réparations coûteuses et sans véhicule fonctionnel en cas de panne, à moins qu’elle ne soit couverte par une police d’assurance appropriée. Plus le véhicule est ancien, plus la probabilité de dysfonctionnements et de pannes est grande, c’est donc un facteur qui doit être mis en balance avec les implications financières. Cependant, posséder un véhicule de société donne à l’entreprise la liberté de parcourir autant de kilomètres que nécessaire, contrairement à un contrat de location qui aura une limite de kilométrage définie.

Le crédit-bail peut être une option plus appropriée si une entreprise est plus préoccupée par l’aspect pratique que par la viabilité financière. Un contrat de location couvre souvent les frais d’entretien et fournit un autre véhicule en cas de panne. De plus, la société de leasing prendra en charge la voiture à la fin du contrat, permettant à une société de passer librement à un nouveau véhicule ou de mettre fin au leasing. Encore une fois, la location semble être une option plus appropriée pour les grandes entreprises nécessitant une gamme de véhicules, évitant la responsabilité financière et pratique de leur entretien.

Ce qui est mieux?

Il n’y a pas d’option correcte lorsqu’il s’agit de posséder ou de louer des voitures de société. Le choix devrait dépendre des besoins en véhicules d’une entreprise et de ses capacités financières. Pour les petites entreprises, un investissement dans une voiture de société est probablement l’option la plus intelligente car elle permet plus de flexibilité et de contrôle sur les procédures financières. En revanche, la commodité du leasing a plus de sens pour les entreprises qui ont besoin de plus de véhicules et qui ont le luxe d’une sécurité financière pour conclure des contrats à durée déterminée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.