Réglementation des toilettes pour votre entreprise

Les discussions sur les réglementations en matière de construction ont tendance à se concentrer sur les aspects publics du bâtiment.

Avez-vous des portes suffisamment larges pour accueillir les utilisateurs de fauteuils roulants ? Avez-vous des rampes pour handicapés et suffisamment de places de stationnement pour handicapés ? Les fenêtres et les luminaires répondent-ils aux exigences modernes en matière d’efficacité énergétique ? Cependant, il est une pièce qui se doit également de répondre aux exigences d’accessibilité, d’ambiance et de design global : la salle de bain. Voici un aperçu de la réglementation des toilettes pour votre entreprise.

réglementation des toilettes La taille moyenne de la cabine de toilette

La salle de bain moyenne doit avoir une porte d’au moins 650 mm de large. De plus, il doit être suffisamment éloigné des toilettes pour leur laisser au moins 420 mm d’espace de manœuvre. La largeur standard de la cabine est de 800 mm. Les portes de ces cabines doivent s’ouvrir vers l’intérieur. Ce sont les normes minimales établies dans la partie M du règlement sur la construction.

Les portes elles-mêmes doivent avoir des loquets indicateurs pouvant être actionnés par une personne ayant le poing fermé. Il s’agit d’un problème courant pour les personnes ayant des problèmes de mobilité et c’est la même raison pour laquelle le bouton d’évier standard est remplacé par des leviers et des capteurs. Cependant, cet élément de conception universel est obligatoire pour toutes les toilettes car certaines personnes peuvent marcher sans aide et ont du mal à saisir et à appuyer sur un bouton.

Les stands les plus accessibles

Les cabines de marche sont conçues pour être utilisées par un seul occupant handicapé. Ils doivent avoir des barres d’appui des deux côtés des toilettes. Les portes doivent être un peu plus larges à 680 mm. L’écurie doit avoir une distance d’au moins 800 mm entre les surfaces telles que les murs des cabines environnantes. La distance standard est de 810 mm. Les portes de ces cabines doivent pivoter vers l’extérieur afin que la zone soit accessible à une personne en fauteuil roulant. Cependant, les règlements de construction vous donnent beaucoup plus de liberté dans le choix de la forme, de la couleur et du style de la porte. Si vous n’avez qu’une seule toilette, elle doit répondre à la norme de conception de marche. Si la salle de bain est unisexe, au moins une toilette doit répondre à ces règles. Les normes minimales pour ces toilettes sont énoncées dans la loi de 2010 sur l’égalité et dans la partie M du règlement sur la construction.

La cabine agrandie

Une cabine agrandie est la plus grande disposition obligatoire. Ces cabines de toilette sont destinées à fournir suffisamment d’espace pour quelqu’un qui a besoin de l’aide d’un autre pour utiliser les toilettes. La porte elle-même doit avoir une largeur d’au moins 700 mm. La boîte elle-même doit être encore plus large de 460 mm, avec une largeur minimale entre les surfaces de 1200 mm. Comme la cabine de marche, les barres d’appui doivent être à portée de main des toilettes. La longueur minimale acceptable de la grange est de 1500 mm ou 1,5 mètre, car il est nécessaire de prévoir une marge de manœuvre pour deux personnes. Il s’agit d’un autre cas où les portes doivent pivoter vers l’extérieur, et non vers l’intérieur, pour maximiser la marge de manœuvre. Ces toilettes sont souvent installées dans des salles de bains familiales ainsi que des toilettes publiques qui doivent accueillir tout le monde. S’il y a plus de quatre toilettes dans la salle de bain, au moins une doit être une cabine plus grande.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.