Trouver l’équilibre – égalité des sexes

Fay Sharpe, PDG de Zibrant, explique pourquoi vous devriez promouvoir l’égalité des sexes sur le lieu de travail.

Le mois dernier, la CBI a annoncé que le Royaume-Uni est actuellement sur la bonne voie pour atteindre l’objectif du conseil d’administration du FTSE 100 de 25 % de femmes d’ici 2015. Quatre pour cent en dessous de l’objectif d’un an seulement (21,6 %), il semble qu’il y ait encore beaucoup de travail à faire dans toutes les entreprises britanniques. Malgré cela, je pense que les entreprises peuvent et vont faire plus pour garantir l’égalité des genres sur le lieu de travail.

l'égalité des sexesUne préoccupation qui semble être soulevée dans les entreprises britanniques est la difficulté d’introduire des programmes visant à promouvoir l’égalité des sexes. Je peux comprendre qu’un changement dynamique dans la culture de bureau n’est jamais facile, surtout si l’état d’esprit du statu quo a été historiquement institutionnalisé au sein de l’entreprise. Tout changement aura un effet, mais il peut facilement être positif. Ce n’est pas une question de liberté des femmes, et en effet la plupart des femmes veulent simplement être reconnues pour ce qu’elles font, quel que soit leur sexe. Il s’agit de retenir les talents, de les développer et de les soutenir au profit de votre entreprise.

Mettre le personnel féminin sur un pied d’égalité avec les collègues masculins est un exercice qui n’a que trop tardé, mais il ne s’agit pas de listes réservées aux femmes pour les postes (en soi illégaux) ou de montrer un traitement injuste ou préférentiel à un sexe ou à l’autre. . Des systèmes très simples peuvent être mis en place pour assurer une plus grande égalité.

Par exemple, les directives « Think, Act, Report » (disponibles sur www.gov.uk) fournissent un cadre simple étape par étape pour aider les entreprises à réfléchir à l’égalité des sexes au sein de leur personnel, en particulier en ce qui concerne le recrutement, la rétention, la promotion et payer.

Chez Zibrant, les femmes représentent 75 % de notre effectif, nous nous assurons donc qu’elles reçoivent une représentation égale au sein de notre direction (nous avons actuellement une division 60/40 femmes-hommes). De plus, notre personnel féminin est payé au même niveau que nos collègues masculins, ce qui n’est pas une pratique difficile, mais malheureusement, cela n’est pas reproduit à travers le Royaume-Uni.

Une autre excuse que la haute direction semble trouver, et qui m’inquiète, c’est l’implication que les femmes qui décident de fonder une famille ne peuvent pas se consacrer professionnellement. J’ai reçu un tel commentaire au début de ma carrière et depuis, je me suis efforcé d’instaurer des pratiques qui rendent tout à fait possible l’équilibre personnel et professionnel des femmes. En introduisant des programmes de travail flexible, de crédit familial et de travail à domicile, j’ai pu retenir mon personnel le plus talentueux et j’ai encouragé la loyauté et l’intégrité dans l’entreprise grâce à une approche empathique.

La rhétorique est une chose, mais offrir activement un cadre entrepreneurial pour les femmes en est une autre. Cela nécessite d’encourager l’auto-motivation du personnel féminin, mais aussi de rassurer tous les membres de votre équipe sur le fait qu’ils ont des chances égales et qu’ils seront jugés sur leurs mérites plutôt que sur leur sexe. Par conséquent, il n’y a absolument aucune raison pour que des modèles similaires à ceux ci-dessus ne puissent pas être reproduits dans toutes les entreprises du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *